Accueil Séances Plénières Tables des matières Biographies Livres numérisés Note d’intention

Charles Rogier (1800-1885), d'après des documents inédits
DISCAILLES Ernest - 1895

Ernest DESCAILLES, Charles Rogier (1800-1885), d'après des documents inédits (1893-1895)

(Paru à Bruxelles en 1895, chez Lebègue et Cie)

Première partie (tome premier). Rogier avant la révolution de 1830

Avant-propos

Chapitre premier. La famille de Rogier. Années de collège

Chapitre II. Rogier, professeur libre. Ses lectures. Ses premiers écrits poétiques

Chapitre III. La correspondance de Rogier avec Jacques Desoer (1821-1823)

Chapitre IV. Rogier, journaliste et avocat (première partie)

1. Création du Mathieu Laenbergh

2. Publications de Rogier : sa thèse d'avocat, les mémoires de Don Juan Van Halen, le Manuel électoral

3. La collaboration de Rogier à un journal pédagogique : La Récompense

Chapitre IV. Rogier, journaliste et avocat (deuxième partie)

4. Le Mathieu Laenbergh devient Le Politique. L'Union des catholiques et des libéraux

5. Le rôle de Rogier et de ses collaborateurs du Politique jusqu'en 1830

6. L'émeute du 25 août à Bruxelles. Liège du 26 août au 4 septembre

7. Rogier part pour Bruxelles à la tête d'une compagnie de volontaires

Deuxième partie (tome II). Rogier pendant la lutte pour l'indépendance (1830-1839)

Avant-propos

Chapitre premier. La Bataille (21 au 26 septembre 1830)

1. Combats en avant de Bruxelles et aux portes de la ville

2. Les journées de septembre, la commission administrative, le gouvernement provisoire

Chapitre II. Chapitre II. L'organisation de la victoire Première période du Gouvernement provisoire jusqu'à la réunion du Congrès National (27 septembre au 10 novembre 1830)

1. Rogier membre du comité central du gouvernement provisoire

2. Le comité de Constitution. Les libertés proclamées par le gouvernement provisoire. Les griefs qu’il redresse

3. Convocation du Congrès. Composition du corps électoral

4. Difficultés de la tâche du gouvernement provosoire. Les correspondances de Rogier en 1830 : son secrétaire, Joseph Demarteau

5. Rogier va réprimer les troubles du voisinage

6. Rogier maintient l’ordre parmi les troupes nationales sous les murs d’Anvers. Le bombardement d’Anvers. Le gouvernement provisoire

7. Rogier est envoyé au Congrès national par l’arrondissement de Liège. Son discours sur la tombe de Frédéric de Mérode

Chapitre III. Le Congrès national. Seconde période du Gouvernement provisoire (du 10 novembre 1830 au 25 février 1831)

1. Proclamation de l’indépendance. Adoption du principe monarchique. Exclusion des Nassau

2. Rogier va inspecter les troupes

3. Relations du gouvernement provisoire avec les puissances étrangères. Lettres de Firmin Rogier, secrétaire de la légation belge à Paris. Le Congrès nomme le duc de Nemours roi des Belges

4. Mission de Rogier à l’armée de la Meuse : il y rétablit la discipline

5. Promulgation de la Constitution. Louis-Philippe refuse la couronne pour le duc de Nemours. Nomination du Régent

Chapitre IV. L'administration du Régent Surlet de Chokier (25 février - 21 juillet 1831)

1. Rogier aide de camp et conseiller du Régent

2. Rogier administrateur provisoire de la Sûreté publique. Son voyage à Paris. Le Congrès nomme roi Léopold de Saxe-Cobourg

3. Rogier est nommé gouverneur de la province d’Anvers. Nouvelles négociations avec les puissances étrangères

4. Le traité des 18 articles. Derniers travaux du Congrès national

Chapitre V. Les commencements du règne de Léopold Ier

1. L’inauguration du Roi. Sa réception à Anvers

2. Agression des Hollandais. La campagne de dix jours

3. Les premières électives législatives. Rogier représentant de Turnhout

Chapitre VI. Rogier pendant la première session législative. Son administration à Anvers

1. Travaux parlementaires. Le traité des 24 articles

2. Rogier au gouvernement de la province d’Anvers. Première période (1831-1832)

Chapitre VII. Rogier ministre de l’intérieur (20 octobre 1832 – 1er août 1834) (première partie

1. Rogier accepte le portefeuille de l’Intérieur. L’armée française entre en Belgique pour forcer les Hollandais à évacuer la citadelle d’Anvers. Pourquoi le ministère offre sa démission au roi

2. Siège de la citadelle d’Anvers. A la demande du roi, les ministres reprennent leurs portefeuilles

3. Rogier veille à déjouer les menées orangistes. Révocation du principal de l’athénée de Namur. Conflit entre l’administration communale de Gand et le commandant des pompiers

4. Travaux ministériels. Préparation de lois. Réformes et projets. Exposition des beaux-arts. Organisation des archives publiques

5. Le ministère, mis en minorité sur le budget de la guerre, offre de nouveau sa démission. Le Roi préfère la dissolution de la Chambre

6. Lutte électorale. Agitations orangistes de mai 1833. Rogier réélu à Turnhout

7. La nouvelle Chambre. Duel de Rogier et de Gendebien

8. Travaux ministériels et parlementaires. Proposition de mise en accusation du ministère Lebeau par Gendebien. Désordres à Anvers

9. Fin de la session extraordinaire de 1833 - La croix de fer - Nouvelles tentatives de désordre à Anvers - La question des biens des fabriques d’église - La question de l’enseignement public.

Chapitre VII. Rogier ministre de l’intérieur (20 octobre 1832 – 1er août 1834) (deuxième partie)

10. Commencement de la session ordinaire de 1833-1834. La convention de Zonhoven. L’organisation de l’académie de Belgique. L’incident Dejaer-Bourdon à Liége

11. Préliminaires de la discussion de la loi du chemin de fer. Retards causés par l’examen des budgets et l’affaire Hanno. Vote de la loi par la Chambre des représentants

12. La souscription pour le rachat des chevaux du prince d’Orange - Les pillages d’avril 1834 à Bruxelles - Vote par le sénat de la loi du chemin de fer - Agitation à Gand, Liège, Louvain - Loi contre les manifestations orangistes

13. Discussion de la loi provinciale et de la loi communale. Opposition de Rogier à des lois protectionnistes (loi de Burdinne sur les céréales et loi de Foere sur les toiles). Dépôt de projets de loi sur la garde civique et l’instruction publique. Retraite du ministère

Chapitre VIIII. Rogier depuis sa sortie du ministère (1er août 1834) jusqu'à l'adhésion de la Hollande au traité des XXIV articles (mars 1839). Gouvernement de la province d'Anvers (deuxième période)

1. Travaux parlementaires. Sessions de 1834-1835, 1835-1836, 1836-1837, 1837-1838

2. Rogier dans le gouvernement de la province d’Anvers (deuxième période)

3. Le traité-loi du 4 avril 1839 (traité des XXIV articles. L’indépendance de la Belgique est assurée sur des bases définitives

roisième partie (tome III). Rogier du traité de paix de 1839 jusqu’à sa mort<

Avant-propos

Chapitre premier. Depuis le traité de paix de 1839 jusqu'au ministère du 18 avril 1840

1. Le péage sur l’Escaut : rapport de Rogier - Metternich et la Belgique - les derniers mois passés par Rogier dans le gouvernement de la province d’Anvers - chemins de fer agricoles - candidature législative de Van Praet à Anvers

2. Dissolution de l’Union des catholiques et des libéraux. La Revue nationale de Paul Devaux

3. Chute du ministère de Theux : Affaire Vander Smissen. Préliminaires de la rentrée de Lebeau et de Rogier aux affaires (mars-avril 1840)

Chapitre II. Le second ministère de Rogier : 1840-1841

1. Composition du cabinet du 18 avril 1840. son modus vivendi. Rogier ministre des travaux publics, de l'instruction et des beaux-arts

2. Instruction publique. Les concours généraux dans l'enseignement moyen. Préparation de la loi de l'enseignement moyen votée en 1850. L'enseignement professionnel

3. Lettres et beaux-arts. Projet de création d’une académie flamande.

4. Réformes dans l'administration et l'exploitation des chemins de fer. M. Masui, principal collaborateur de Rogier

5. Malgré une vive opposition, le budget des travaux publics est adopté par la chambre. Adresse du Sénat au roi contre le ministère. Le roi n'accordant pas la dissolution du sénat, le cabinet se retire. Avènement du premier ministère mixte de Meulenaere-Nothomb (13 avril 1841)

Chapitre III. De la chute du premier ministère libéral à l'avènement du second (13 avril 1841-12 août 1847) (première partie)

1. Le cabinet de Muelenaere. M. Nothomb combat vainement la réélection de Rogier à Anvers en juin 1841

2. Les deux premières années de la politique mixte (1841-1843). La conspiration des généraux Vander Meere et Vander Smissen, débat politique sur la constitution du nouveau cabinet. l’affaire de la British Queen

3. Proposition Brabant-Dubus pour la personnification civile de l'université de Louvain. Modifications à la loi communale : le fractionnement, le bourgmestre choisi hors du conseil. La loi du 26 septembre 1842 sur l'enseignement primaire

4. La loi sur les fraudes électorales

5. Les élections législatives de juin 1843

6. Les dernières années du ministère Nothomb

Chapitre III. De la chute du premier ministère libéral à l'avènement du second (13 avril 1841-12 août 1847) (deuxième partie)

7. Double élection de Rogier à Anvers et à Bruxelles (juin 1845)

8. Le cabinet du 13 avril 1841 se retire. On parle de la rentrée de Rogier aux affaires. Constitution du cabinet Van de Weyer (3 juillet 1845)

9. Le cabinet Van de Weyer

10. Début du ministère catholique homogène de Theux-Malou (31 mars 1846

Chapitre III. De la chute du premier ministère libéral à l'avènement du second (13 avril 1841-12 août 1847) (troisième partie)

11. Le Congrès Libéral de 1846. Excursion de Rogier dans les Flandres et à Beverloo. Divisions dans le libéralisme bruxellois. Session de 1846-1847. Triomphe de l’opinion libérale aux élections de juin 1847

12. Le cabinet de Theux donne sa démission (12 juin). Crise ministérielle de deux mois. Rogier rentre aux affaires (12 août)

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (première partie)

1. Le programme du ministère. Mise à la retraite ou révocation de quelques fonctionnaires politique. Le modus vivendi du cabinet

2. Premiers travaux. Fête de septembre : le concours général et la fête militaire. La cour de Rome refuse d’agréer M. le procureur-général Leclercq comme envoyé extraordinaire et ministre plénipotentiaire

3. Le discours du trône (novembre 1847). Déplacements et révocations

4. La crise industrielle et financière. Mesures administratives et politiques

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (deuxième partie)

5. Les conséquences de la révolution du 24 février 1848. La réforme électorale, l’emprunt forcé, la réforme parlementaire

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (troisième partie)

6. Les élections législatives du 13 juin 1848. Session extraordinaires des Chambres. Distribution des drapeaux à la garde civique

7. La session ordinaire de 1848-1849

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (quatrième partie)

8. La loi de 1850 sur l’enseignement moyen

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (cinquième partie)

9. Les élections législatives de juin 1850

10. Projet de révision de la loi de 1842 sur l’enseignement primaire

11. Remaniement du cabinet : MM. Chazal, de Haussy et Rolin sont remplacés par MM. Brialmont, Tesch et Van Hoorebeke

12. Session de 1850-1851. Difficultés relatives au budget de la guerre. Le budget de 25 millions. Démission du ministre de la guerre Brialmont. Rogier le remplace intérimairement (janvier à octobre 1851)

13. Travaux nécessités par la mise en vigueur de la loi sur l'enseignement moyen. Négociations avec l'épiscopat pour l'application de l'article 8 de cette loi

14. Lois financières et sociales. Association de secours mutuels. Crédit foncier. La loi sur les successions : opposition et dissolution du sénat

15. Elections sénatoriales du 27 septembre. Vote de la loi sur les successions

Chapitre IV. Le ministère du 12 août 1847 (sixième partie)

16. Les relations du cabinet avec la France depuis la nomination du prince Louis-Napoléon à la présidence de la République. Le coup d’Etat du 2 décembre 1851 : réfugiés français en Belgique

17. Les élections législatives de juin 1852. La presse gouvernementale française très agressive contre le ministère. La majorité libérale est diminuée. Le cabinet du 12 aout 1847 démissionnaire

18. Rogier reconstitue le cabinet dont M. Frère se retire

19. Le parlement est réuni en session extraordinaire pour l'examen du traite conclu avec la France. Le cabinet du 12 aout reconstitué. La chambre fait échec au cabinet pour la nomination du président. Démission du cabinet. Avénement du ministère de Brouckere-Piercot (31 octobre)

Troisième partie (tome IV). Rogier du traité de paix de 1839 jusqu’à sa mort

Chapitre V. Rogier depuis la fin de son troisième ministère jusqu’à sa rentrée au pouvoir (octobre 1852 - novembre 1857)

1. Session de 1852-1853 et de 1853-1854. Rogier perd son mandat parlementaire à Anvers, en juin 1854

2. De 1854 à 1856. Les loisirs de Rogier. L’arrondissement de Bruxelles le fait rentrer au Parlement en février 1856

3. De 1856 à 1857. La loi de 1857 sur les jurys d’examen universitaires. La loi sur la charité (avril-mai). Retraite du cabinet catholique De Decker après le triomphe des libéraux aux élections communales d’octobre. Le Roi charge Rogier de constituer un cabinet libéral (novembre 1857)

Chapitre VI. Rogier ministre de l’intérieur (novembre 1857 - octobre 1861) (première partie)

1. Circonstances dans lesquelles s’est formel le cabinet libéral du 8 novembre 1857

2. Composition du ministère. Manifeste de la droite. Circulaire de Rogier aux gouverneurs. Attitude de la presse étrangère

3. Elections du 10 décembre 1857. Manifeste de la gauche. Victoire éclatante des libéraux

4. Première partie de la session de 1857-1858. L’attentat Orsini : la poursuite d’office. Débat sur la loi de milice. Impatiences des libéraux avancés

Chapitre VI. Rogier ministre de l’intérieur (novembre 1857 - octobre 1861) (deuxième partie)

5. Seconde partie de la session. Rejet d’un projet de fortifications à Anvers (1858)

6. La revue des écoles et le Congrès littéraire et artistique

7. Session ordinaire de 1858-1859. Projet de loi interprétatif de l’article 84 de la loi communale. Débat sur la loi de 1842 et l’instruction obligatoire : les vieux et les jeunes libéraux de Bruxelles. La voirie vicinale et l’hygiène. Les grèves et les coalitions en 1859

8. Les élections législatives de 1859

Chapitre VI. Rogier ministre de l’intérieur (novembre 1857 - octobre 1861) (troisieme partie)

9. Session extraordinaire de 1859. Le général Chazal, ministre de la guerre. Vote du nouveau projet de fortification d’Anvers (la grande enceinte)

10. La session de 1859-1860. Ajournement du projet de loi rétablissant l’examen d’élève universitaire. Recrudescence des querelles entre les libéraux bruxellois. Abolition des octrois. Organisation de l’enseignement agricole

11. Les journaux impérialistes menacent la Belgique. Manifestation patriotique à Bruxelles et en province. La Nouvelle Brabançonne de Rogier

12. Derniers mois de Rogier au ministère de l’intérieur. Un témoignage national lui est offert en 1861

Chapitre VII. Rogier, ministre des affaires étrangères (octobre 1861 - janvier 1868) (première partie)

1. Reconnaissance du roi d’Italie. Dissentiments entre Léopold Ier et Rogier

2. Traités de commerce. Négociations pour le rachat du péage de l’Escaut

3. L'agitation anversoise. La question des servitudes militaires (1862-1863)

4. Dernières négociations pour le rachat du péage de l’Escaut. Traité international de 1863 : L’Escaut libre

Chapitre VII. Rogier, ministre des affaires étrangères (octobre 1861 - janvier 1868) (deuxième partie)

5. Elections législatives de juin 1863. Rogier décline une candidature à Anvers. Il en accepte une à Dinant : il échoue. Il rentre au Parlement par Tournai en septembre

6. Commencements de la session 1863-1864 - Annulation de l'élection de Bruges — La majorité libérale de la Chambre est réduite a deux voix - Le cabinet donne sa démission le 14 janvier 1864 - Les catholiques refusent le pouvoir

7. Le cabinet libéral persiste dans sa démission - Nouvelles instances du roi auprès des catholiques

8. Le roi n'acceptant pas le programme de M. Dechamps, le cabinet libéral, sur sa demande, retire sa démission

9. Proposition Orts - Grève de la droite parlementaire - Dissolution de la chambre. - La majorité libérale est renforcée (août 1864)

10. Le roi et le cabinet en désaccord - La loi des bourses d'études au Sénat - La loi sur le temporel des cultes (1864-1865)

Chapitre VII. Rogier, ministre des affaires étrangères (octobre 1861 - janvier 1868) (troisième partie)

11. Commencement de la session 1865-1866 : débat politique ) Mort de Léopold Ier

12. La trêve des partis au début du règne de Léopold II - Ajournement de la réforme électorale

13. La guerre austro-prussienne (1866) - Dangers que court la Belgique

14. M. Chazal démissionnaire est remplacé par le général Goethals - Ses lettres à Rogier sur l'état des esprits en France et sur le Mexique

15. Session législative de 1866-1867 - La réforme électorale

16. La question des barrages de l’Escaut

17. La question du grand-duché de Luxembourg : projet de cession à la Belgique (1867)

18. La question militaire - La question des écoles d’adultes : Rogier quitte le ministère (janvier 1868)

Chapitre VIII. Rogier depuis sa sortie du pouvoir jusqu’à sa mort (1868-1885) (première partie)

1. Les dix-huit derniers mois du cabinet de 1857 - Rogier dans la discussion de la réorganisation militaire et des réformes dans l'enseignement (1868-1870)

2. Les élections de juin 1870 amènent les catholiques au pouvoir - Dissolution des chambres (juillet-août) - La guerre franco-allemande

3. La réforme électorale du cabinet d’Anethan-Malou (1870-1871

4. Le cabinet d'Anethan-Malou remplacé par le cabinet de Theux-Malou en décembre 1871 - Incident De Decker - Le comte de Chambord à Anvers

5. Les élections de 1874 diminuent la majorité cléricale - Excitations de la presse ultramontaine - Le ministère y résiste (1874-1875)

6. La loi de 1876 sur l'enseignement supérieur - Rogier prend une part active à la discussion- Divisions dans le libéralisme

Chapitre VIII. Rogier depuis sa sortie du pouvoir jusqu’à sa mort (1868-1885) (deuxième partie)

7. Déception des libéraux aux élections législatives de 1876. scènes de désordre

8. La loi électorale de M. Malou (1877) - La presse ultramontaine attaque vivement la Constitution

9. Dissentiments dans l’opinion libérale : l’élection de M. Paul Janson à Bruxelles

10. Les liébraux reviennent aux affaires - Cabinet Frère-Bara (19 juin 1878)

11. Les dernières poésies de Rogier : « retour a la maison ; les petits bonheurs » (1869-1880). Dévouement de Rogier à l'œuvre des crèches

12. Rogier glorifié de son vivant (1880 et 1882). Sa mort en mai 1885

En guise de conclusion