Accueil        Séances plénières         Tables des matières         Biographies         Livres numérisés     Bibliographie et liens      Note d’intention

 

TEICHMANN Théodore (1788-1867)

 

 

TEICHMANN Théodore, né en 1788 à Venloo, décédé en 1867 à Anvers.

Age en 1830 : 42 ans

Elu par l’arrondissement de Bruxelles de 1832 à 1835.

 

 

Biographie

Interventions sessions : 1830-1831 (Congrès national), 1832-1833, 1833, 1833-1834, 1834-1835

 

 

DONNEES BIOGRAPHIQUES

 

(Extrait de : P. BERGMANS, Biographie nationale de Belgique, t. XXIV, 1926-1929, col. 659-660)

TEICHMANN (Théodore), ingénieur, administrateur, né à Venloo, en 1788, mort à Anvers, le 4 juin 1867.

Fils d’un père allemand et d’une mère suisse, il fit ses études à Liége, puis entra en 1806 à l’Ecole polytechnique de Paris, où il conquit en 1810 le diplôme d’ingénieur. En 1812, il fut chargé de surveiller les travaux exécutés au port d'Anvers sur l'ordre de Napoléon. Après 1814, il devint inspecteur des travaux publics dans les Pays-Bas, puis ingénieur du Waterstaat en 1816. A la révolution, il resta en Belgique et fut nommé inspecteur général des ponts et chaussées (9 octobre 1830).

Tout en exerçant avec une grande activité ses hautes fonctions et en se distinguant dans l'organisation des services confiés à sa direction, il fut ministre intérimaire de l'intérieur (26 août - 12 septembre 1831), membre de la Chambre de représentants (1832-­1834), gouverneur intérimaire de la province d'Anvers (1834), dont il devint gouverneur en titre en 1845. Son administration, qui dura jusqu'en 1862, laissa le meilleur souvenir. S'intéressant à toutes les communes, il fit en même temps du palais provincial à Anvers un centre intellectuel et mondain des plus animé, tandis que sa femme s'occupait d'œuvres de charité. Il fut aussi sénateur d'Anvers en 1847-1848, mais la promulgation de la loi sur les incompatibilités mit fin à sa carrière parlementaire.

Il épousa successivement les deux filles, Jenny et Marie, de P.-Fr. Cooppal, directeur de la poudrière de Wetteren, et fils du fondateur de cet établissement. La première mourut prématu­rément en 1816, lui laissant un fils qui suivit bientôt sa mère dans la tombe. De son second mariage naquirent quatre filles : Jenny, qui épousa Jules Strens, inspecteur des chemins de fer ; Betsy, qui épousa l'ingénieur Alphonse Belpaire ; Constance (voir son article dans la Biographie nationale), et Marie, qui épousa Frédéric Belpaire.

Paul Bergmans.

 

INTERVENTIONS AU COURS DE LA SESSION 1830-1831 (Congrès national)

 

Aucune intervention.

 

INTERVENTIONS AU COURS DE LA SESSION 1832-1833

 

(00) Vérification de ses pouvoirs comme membre de la chambre. Election non contestée (14/11/1832)

(01) Taxe des barrières (07/03/1833, 08/03/1833, 09/03/1833, 11/03/1833)

 

INTERVENTIONS AU COURS DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE 1833

 

(00) Vérification de ses pouvoirs comme membre de la chambre (10/06/1833)

(01) Crédit visant à permettre l’exécution immédiate de certains travaux publics urgents (intervention en tant que député et en tant que commissaire du Roi) et/ou affectation de l’excédant du fonds de barrières (26/06/1833, 9/07/1833, 10/07/1833, 11/07/1833, 12/07/1833, 16/07/1833, 16/09/1833, 26/09/1833)

(02) Pensions du personnel de l’Etat (et notamment des finances) à charge de la caisse de retraite (12/09/1833)

(03) Traitements du personnel des ponts et chaussées (notamment promotion des ingénieurs) (intervention en tant que commissaire du Roi) (14/09/1833)

 

INTERVENTIONS AU COURS DE LA SESSION 1833-1834

 

(00) Vérification de ses pouvoirs comme membre de la chambre (13/11/1833)

(01) Budget du département de l’intérieur. Frais d’administration dans les provinces (13/02/1834), affectation de l’excédant des barrières aux différents projets de routes (17/02/1834), levée de plans et carte du royaume (18/02/1834), corps des ponts et chaussées (ingénieurs de l’administration) (19/02/1834), personnel du corps des mines (20/02/1834)

(02) Chemin de fer (17/03/1834, 19/03/1834, 27/03/1834)

 

INTERVENTIONS AU COURS DE LA SESSION 1834-1835

 

(00) Démission d’office (09/02/1835)

Aucune intervention.